Enseignants

Laurence Bovay, Andres Calero, Gilles Falquet, Valérie Oppel, Christian Arnold, Careen Croset – devant : Lucienne Caillat, Eva Rektorik, Marianne Schweizer – juillet 2013

Christian Arnold
Enseignant de mathématiques dans le secondaire depuis trente ans, communiquer a toujours été ma passion. Etant de nature curieuse, j’ai approfondi plusieurs centres d’intérêt et, depuis quelques années, les circonstances m’ont amené aujourd’hui à initier au taiji des collégiens, des adultes, ainsi que des personnes en convalescence à la clinique de Joli-Mont.

Laurence Bovay
Dans une vie antérieure, j’ai flirté avec l’architecture.
Dans celle-ci je pratique le taï-chi depuis plus 1995 , l’enseigne depuis 2000 et suis membre active du Collège européen des enseignants du Yangjia michuan Taiji Quan. Au préalable mon goût pour le corps en mouvement m’a fait pratiquer avec bonheur danse contemporaine, yoga et danse africaine.
Par ailleurs j’ai une formation de thérapeute psycho-corporel alliant massage, réflexologie, travail de conscience et relation d’aide. L’écriture, la lecture, la nature et l’amitié s’occupent du reste.

Lucienne Caillat
Mon amour du livre m’a conduit à devenir bibliothécaire. En 1980, je suis tombée dans la marmite du taiji et j’y suis encore – je continue à apprendre et à découvrir. Grâce à mon professeur Luc Defago, j’ai pu profiter de stages avec Maître Wang Yen-Nien à Taiwan, en France et à Genève. Je suis membre du Collège européen des enseignants du Yangjia Michuan Taiji Quan et j’aime participer aux réunions de taiji, dans le cadre du TOC ou de l’Amicale – c’est un plaisir de voir des pratiquants motivés rassemblés. Le taiji dans la nature, quel bonheur !

Andres Calero
Attiré par la pratique de lenteur dans le mouvement, j’ai commencé l’initiation taiji pendant une année avec Luc Defago il y a environ 14 ans. J’ai continué à apprendre les 13 postures avec le quatuor des Bains des Pâquis : Valérie Oppel, Marianne Schweizer, Laurence Bovay, Jean-Philippe Jacques, ensuite j’ai poursuivi mon parcours lors de l’ouverture des cours du Taiji Open Club à l’école de la Roseraie avec les mêmes professeurs plus Lucienne Caillat et Gilles Falquet. Aujourd’hui je prolonge le trajet Taiji avec Pascal Fessler. J’enseigne à l’école de la Roseraie où je prends grand plaisir à retourner ce que j’ai reçu avec tant de disponibilité, d’amitié et de gentillesse de la part des enseignants.

Careen Croset
Psychomotricienne depuis près de 35 ans, c’est déjà au cours de mes études que j’ai découvert  avec bonheur le mouvement en conscience, pour me rendre compte, tout au long des années, que la découverte est sans fin et toujours passionnante dans ce domaine.
Je pratique le Qi Gong depuis plus de 20 ans (avec Minoru Hoshino, dans la tradition de Maître Jiao Guorui) et parallèlement j’avais commencé le taiji avec Mme Henrioud avant sa retraite. J’ai repris avec les enseignants du TOC en 2003. J’ai fait la formation Centrâge pour l’enseignement du taiji/qigong aux personnes âgées. J’enseigne aux Bains et dans de tout petits groupes d’amies et voisines. Je découvre le plaisir de partager  et de transmettre ce travail  épanouissant tant sur le plan physique, psychique et relationnel, de même que la rigueur nécessaire à l’enseignement.

Gilles Falquet
Lorsque j’ai commencé à suivre les cours de taiji quan de Luc Defago, en 1982, je pensais y trouver une sorte de gymnastique pour s’assouplir et se relaxer. En fait j’y ai découvert un monde d’une richesse étonnante. Ce sont les cours intensifs de Luc, et sa volonté de nous faire progresser, puis les stages et la personnalité extraordinaires de Me Wang Yien Nien qui m’ont conduit sur la voie de l’enseignement du taiji quan. J’ai également énormément appris lors de rencontre avec des enseignants et de praticiens d’autres styles ou même d’autres arts martiaux.
En dehors du taiji, c’est-à-dire la plupart du temps, je pratique l’enseignement et la recherche en informatique. Un autre art où l’on pourrait transposer quelques grand principes du taiji : distinguer le plein du vide, utiliser l’esprit et non la force, rechercher l’immobilité dans le mouvement.

Valérie Oppel
Je commence la pratique du taiji quan en 1987 avec Luc Defago. Après 2 stages à Taiwan avec Maître Wang Yen Nien, encouragée par mon professeur, je me mets à enseigner en 1991. Ergothérapeute de formation, j’utilise mes connaissances professionnelles pour me spécialiser dans l’enseignement du taiji aux personnes âgées ou handicapées. Je donne des cours aux personnes de plus de 55 ans à la Maison de quartier Asters-Servette, et des cours aux Bains des Pâquis et dans le cadre du TOC. Je suis membre du Collège européen des enseignants du Yangjia Michuan Taiji Quan.
Comme ergothérapeute, je travaille à Arcade 84, un lieu ouvert au public, qui accueille des personnes ayant des souffrances psychiques et leur propose diverses activités. J’y anime un atelier d’écriture, un atelier de peinture-céramique et un atelier de cuisine pour le restaurant (bienvenue, c’est tous les jours de la semaine dès midi au 3 de la rue Schaub !). J’aime aussi peindre ; je participe à un atelier de peinture hebdomadaire ouvert à tous (bienvenue aussi).
Comme vous pouvez le voir, j’aime ce qui réunit les gens, et le côté social du taiji m’enchante.

Eva Rektorik
J’ai commencé par découvrir les bienfaits du Taiji sur moi-même avant de souhaiter les transmettre aux autres. Je pratique le Taiji depuis dix ans et j’enseigne dans divers groupes aussi bien chez les adultes que chez les personnes plus âgées (AVIVO) ou à mobilité réduite (EMS). J’ai fait la formation Centrâge pour l’enseignement du taiji/qigong aux personnes âgées. Avec les personnes âgées je complète les exercices de base par quelques éléments de QiGong et un travail spécifique des articulations permettant d’accroître la mobilité.
Ma pratique m’a aussi conduit à travailler une partie des cours en musique afin de détendre le corps et faciliter l’apprentissage des mouvements.
L’enseignement est pour moi un moment qui se doit d’être convivial, joyeux et je tiens à ce que mes cours soient une oasis de calme et de relaxation pour ceux qui désirent faire une pause dans le monde trépidant du quotidien.

Marianne Schweizer
Malgré un début « light », en 1991 avec Luc Defago, le bien-être ressenti par les exercices du taiji me paraissait magique. La pratique de plus en plus régulière, puis les stages et cours avec divers enseignants, en Suisse, en France et à Taiwan, m’amènent petit à petit du mystère à un début de compréhension. Je participe à l’enseignement du taiji aux Bains des Pâquis depuis 2000 et à l’école de la Roseraie depuis 2003. Le partage avec les élèves, la formation continue et le plaisir de cette pratique enrichissent ma vie, mon activité professionnelle dans le domaine social et les loisirs liés à la nature et la culture. Je suis membre du Collège européen des enseignants du Yangjia Michuan Taiji Quan.

 

Réalisation Sur Mesure